Accueil

• Le Qi Gong

• Le Tai Chi Chuan

• La Méditation

• Massage Tui-Na

• Conférences


 

 

• Planning des Cours 2017-2018

• Le Formateur

• Mini Stage 2017 et Conférences


 

 

• Articles et Réflexion

• Poesie

• Conte

• La Fédération de Qi Gong, Art énergétique (FEQGAE)


 

 

 Recevoir la
 Newsletter

Entrez votre email :


   

 

 

 
 Total : 83762

 Connecté : 1

 
 

 


A chaque culture, son image du corps

 

 

Coupé de son milieu naturel et des forces qui l’entourent, l’homme d’aujourd’hui part à la conquête d’espaces extra-terrestres ou fait des exploits dans des sports de haut niveau : autant de performances qui font rêver à un idéal de dépassement.  Au quotidien, nous savons davantage nous agiter que nous mettre réellement en mouvement, nous recherchons inconsciemment le bruit pour habiter le silence, nous optons bien souvent pour le superficiel et le rapide, au détriment de la profondeur et de la lenteur. 
Que peut nous enseigner aujourd’hui la pratique chinoise des arts martiaux internes sur l’homme dans son rapport à lui-même et à son environnement ?

 

Si l’Occident prône comme valeurs l’apparence et les repères extérieurs, l’image du corps projeté sera lié au culte à la beauté et à la jeunesse. Les corps séducteurs, nus et bronzés, renvoient à l’obsession d’une quête sans limite de bien-être. Les gymnastiques sculptent le corps qui doit rester mince et ferme, entretenant le dessin d’une musculature parfaite.

 

Notre société destructurée et très individualiste se reflète dans une vision du corps « extérieur », perdant la conception de l’unité du corps/esprit. Le corps est  davantage une mécanique à qui on doit pouvoir tout demander, et quand il a une « panne » on l’amène chez le médecin, comme on laisse la voiture à son garagiste. Cette médecine soignera d’ailleurs la maladie et non pas le malade.

 

La culture orientale, en quête de sens, fascinée par la recherche du moteur invisible des manifestations visibles, donne l’image d’un corps authentique, comme le juste reflet de l’esprit qui l’habite. Au lieu de sculpter un « monsieur-muscle » et de proposer de la remise en forme, les arts martiaux internes repensent l’architecture interne du corps. L’axe de la colonne vertébrale, l’espace fait en soi pour détendre les organes, l’activité mentale justement concentrée, feront émerger une forme de corps, reflet de son état intérieur. Comme un instrument de musique bien accordé apporte à l’oreille des sons justes.

 

 


« Bien que le corps est une évidence pour tous, il est

un mystère. Chaque société le verra à sa manière et

 le mettra plus ou moins en relation avec son

environnement ».

 

 

Par Catherine Peythieu le 26 fevrier 2010

 

 

 

 

 

 

 

 L'ATELIER DU CORPS
 Espace Le Moulin - 48, rue du fer-à-Moulin - 75005 PARIS                Metro Censier Daubenton ou Les Gobelins
 Tél : 06 86 24 29 55  Contact Mail